A l'essentiel - 3 octobre 2017

Un Zaneto dans un style modernisé et à l'allure d'un dealer de shit face un Tonino charmeur et faussement élégant, la performance de Maxime D'Aboville donne la cadence. Nous sommes plongés dans une Italie lumineuse, chaude et estivale où le metteur en scène a su demander à ses comédiens d'aller à l'essentiel dans le jeu et leurs actions. Merci !